Beauvais : le plan "Nouvelles solidarités", pour faciliter l'accès aux aides sociales

Caroline Cayeux (au centre), la maire de Beauvais, entourée de Franck Pia, 1er adjoint, et Nathalie Dauteuil, directrice du CCAS.
13 mars 2018
Par I.D.
Hier, la ville de Beauvais a lancé son plan "Nouvelles solidarités". L'objectif est de permettre à plus de personnes de bénéficier de certaines aides sociales. Mais attention, les bénéficiaires devront prendre des engagements en contrepartie.

Avec son plan "Nouvelles solidarités" lancé hier, la ville de Beauvais veut aider plus et mieux. « Auparavant, il y avait une distinction entre l’aide d’urgence et le dispositif habituel d’aides du centre communal d’action sociale (CCAS). Nous avons décidé de mettre en place un socle unique », explique la Caroline Cayeux, la maire (LR) de la commune. 

Dorénavant, davantage de personnes pourront bénéficier des aides sociales. Un foyer qui justifie d’un reste à vivre inférieur ou égal à 9 € par jour et par personne pourra recevoir des aides du centre communal d’action sociale (CCAS). Le "reste à vivre" correspond aux ressources d'un foyer après avoir payé ses charges fixes, comme son crédit, son loyer, sa facture d'eau ou encore ses impôts.

Douze nouveaux dispositifs composent également ce plan "Nouvelles solidarités". Parmi eux, des aides pour payer son carburant, pour changer de véhicule ou encore un dispositif activ'soin afin d'être soutenu dans la prise en charge de ses frais médicaux.

Si ce plan permet à plus de personnes de bénéficier de certaines aides, il y aura des obligations à tenir pour les bénéficiaires. Et si les engagements ne sont pas tenus, les aides pourraient être divisées par deux. Ce soutien est conditionné « à une prise de conscience tout en s’accompagnant d’un suivi individuel », avertit Nathalie Dauteuil, directrice du CCAS.