Actualités locales

Crit'Air : peu de monde concerné par l'application de la circulation différenciée dans la métropole lilloise

03 juillet 2018 à 11h27 Par M.J.
Lors de l'application de la circulation différenciée dans la métropole lilloise, le nombre de personnes empêchées de rouler ne sera pas si important qu'on pourrait le penser, avec de nombreuses dérogations.

Certaines dérogations tombent sous le sens, par mesure de sécurité.

Ainsi l'application de la circulation routière ne concerne pas les services de secours, de police ou de gendarmerie. Plus précisément, les véhicules des associations agréées de sécurité civile, véhicules personnels des agents sous astreinte pour des raisons de sécurité publique (sur présentation d’une attestation de l’employeur), véhicules d’intervention urgente assurant une mission de service public échappent à l'interdiction de circulation même s'ils sont polluants.

Idem pour les professionnels de santé, vétérinaires, transporteurs de fonds, véhicules de ramassage de déchets, ou véhicules conduits ou transportant des personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, y-compris les GIG ou GIC.

Le covoiturage ouvre droit à dérogation

Si vous êtes deux minimum dans le véhicule, les autorités pourront considérer que vous agissez déjà pour l'environnement, en favorisant le covoiturage. Du coup même si votre vignette Crit'Air est sensée vous interdire de rouler dans le périmètre concerné, vous pourrez passer.

Les transports en commun aussi sont exonérés de restriction, qu'il s'agisse des bus Transpole, des transports scolaires, des navettes entre l'aéroport et le centre ville, et même les taxis et VTC.

Les livraisons de denrées alimentaires, de produits périssables aussi peuvent circuler normalement.

Enfin tant que vous ne rentrez pas en ville, que vous restez sur les autoroutes ou rocades, même si elles traversent le périmètre Crit'Air, vous pouvez circuler. Ainsi les périphériques Est et Sud de Lille, l'A25, l'A22, la Voie Rapide Urbaine et la Rocade Nord-Ouest, ne sont pas concernées par les restrictions de circulation.

Que risque-t-on à circuler malgré tout ?

Le fait de circuler à bord d’un véhicule sans la bonne vignette « Crit’Air » est alors puni d’une amende forfaitaire de 68 euros.

Communes concernées

Lille (dont Hellemmes, Lezennes, Lomme), Lambersart, La Madeleine, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin en dehors des axes routiers A1, A22, A25, N227, D652