Des joueurs du RC Lens visés par une plainte pour violences

Abdelrafik Gérard, Abdellah Zoubir et Souleymane Diarra - Photomontage Contact FM Partager
13 mars 2018
Par T.D.
A l’issue de la rencontre entre Lens et Bourg-en-Bresse, lundi soir au stade Bollaert-Delelis, une plainte a été déposée par Guillaume Kaznowski, conseiller municipal de Liévin et membre des Patriotes, le parti de Florian Philippot. Il accuse trois joueurs sang et or de l’avoir frappé.

L’ambiance était délétère hier soir à Lens. Excédés par les mauvais résultats de leur équipe, les supporters lensois avaient décidé de chambrer leurs propres joueurs. Banderoles, huées, chants moqueurs…les footballeurs artésiens n’ont pas été épargnés. Il faut dire que le jeu proposé depuis le début de la saison – et plus généralement, depuis plusieurs années – fait peine à voir. Hier encore, le RC Lens s’est incliné 1-0 contre une pâle équipe de Bourg-en-Bresse. Le maintien est loin d’être assuré.

Tête contre tête et coup de poing

Après cette rencontre à l’ambiance malaisante, des incidents entre joueurs et supporters auraient éclaté à la sortie du stade, au pied de la tribune Lepagnot. Des fans lensois auraient interpellé deux joueurs, Abdelrafik Gérard et Abdellah Zoubir, en leur demandant « d’honorer le blason » jusqu’à la fin de la saison. La requête n’est pas passée. Gérard se serait montré insultant et se serait même retrouvé tête contre tête avec un supporter.

La scène a été filmée par Guillaume Kaznowski, conseiller municipal de Liévin. Mais un autre joueur, Souleymane Diarra, est intervenu. Il aurait demandé à l’élu d’arrêter de filmer et donner son téléphone. Guillaume Kaznowski a refusé. Ensuite, « Diarra m’a donné un coup au bras, pour faire tomber mon téléphone, et pendant que j’essayais de le récupérer, il m’a donné un coup de poing à la tête », assure-t-il à La Voix du Nord. Zoubir en aurait profité pour casser son téléphone.

Une plainte déposée

Guillaume Kaznowski aurait été relevé par Dusan Cvetinovic. Le défenseur aurait tenté de calmer les esprits en compagnie de Jérémy Vachoux et Valentin Belon.

Dans la nuit, l’élu a déposé plainte pour violences contre Zoubir, Gérard et Diarra. Souffrant d’un léger traumatisme crânien, son médecin lui a prescrit 5 jours d’ITT.

Le club a pris connaissance des faits mais n’a pas encore communiqué sur d'éventuelles sanctions.